Estonia/Estonie

La traversée de la frontière de la Lettonie à l’Estonie peut se faire par Valga/Valka qui est en fait une ville coupée en deux. Une partie fait partie d’un pays et l’autre côté au pays d’en face. Nous ne nous en sommes pas aperçu jusqu’au moment où nous l’avons lu dans le guide.

Taking a side road we traversed the bi-polar village of Valga/Valka straddling the border.  We had no idea…we had to learn this tidbit from the guidebook.

Aussitôt arrivés en Estonie, aussitôt partis vers le parc national de Karula avec … devine quoi ? Des lacs et des forêts, pardi! Mais celui là est parait-il peuplé de fées, de sorcières et de revenants. Sans aucun doute, il pourrait devenir mon paradis. Nous y avons trouvé la place parfaite sur une petite plage de sable au bord d’un petit lac entouré par la forêt et nous y avons cuisiné notre première pizza made in Biscotte. Qui a dit que ce n’était pas possible de faire cuire une pizza sur un réchaud à gaz? Sauf que c’était le WE et très rapidement un vas et viens d’estoniens est venu troublé notre solitude jusqu’au moment où un petit groupe d’ados a planté sa tente et commencé à faire un feu de bois juste devant Biscotte. Du coup nous sommes partis…

Immediately crossing into Estonia we diverted towards the National Park Karula known for…you guessed it Lakes and forests!  Oh and they say fairies and sorcerers live here too.  Meh I only saw Russians.  Another stint of 4×4 through 10km of pine forest trails found us a ‘lost’ lake where we rumbled onto the sandy beach, parked, awning-ed, lounge chair-ed and called home a home.  Made a PIZZA in our Dutch-oven and settled in for the long, long, day on the lake.  You can feel it, what I’m about to say? Too good is much too long to say than to endure.  It was a Friday and the evening started filling up with locals interested in bbq meat – some even came to tent camp.  Slowly slowly we got pushed off our beach.  7km later we found a parking in a field.  Bummer.

Tartu et ses festivals, il y avait effectivement le festival de la gastronomie, le festival des églises, le festival de la rivière puis aussi un marathon/triathlon lors de notre passage. Chris avec sa tronche de Bruce Willis n’a pas loupé l’interview par la presse locale sur son avis sur le(s) festival(s). Sur sa belle place centrale, il subsiste encore un bas relief avec une faucille et un marteau.

We landed in Tartu on the day of festivals – rewarded with free downtown parking, what luck.  Seems the days are sufficiently long to have: 1) festival of Food; 2) festival of Churches; 3) festival of River; and 4) marathon/triathalon day.  Mouth watering full of pieces of whole bbq pig, the local news interviewed Chris.  Poor guy had to swallow rather than savor….hope it was good for him, the interview I mean.

Frontière naturelle entre l’Estonie et la Russie, le lac Peïpous est immense tellement immense qu’on pourrait penser que c’est la mer.

The natural border between Russia and Estonia is the Lake Peipous – so big you cannot see the other side, makes you think it is another sea.

Tallinn, Superbe!

Tallinn, Beautiful!

Et pour finir avec les pays Baltes… Un parc national avec des forêts et des plages désertiques !

And to finish with Baltic states… A national park with forests and deserted beach!

More pictures here/Plus de photos ici

A suivre Saint Petersburg !

Next Saint Petersburg !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s