Lost in translation

Nous appréhendions  la traversée de la frontière russe après trop de lecture de blogs, du guide et de blabla avec des gens (qui ne l’avaient probablement jamais traversé). Nous nous attendions donc à environ mettre 8heures pour la durée totale du passage avec de nombreux challenges à surmonter concernant les papiers à remplir en russe et les douaniers russes.

After spending too much time on the internet, we approached the border of Russia with trepidation much as we did crossing into Mexico into Tijuana. Clearly internet is more negative than it needs to be because we crossed in less than half an hour.

Dans la réalité il nous a fallu prendre RDV sur internet ce qui nous a couté 5min de notre temps et 2.30euros (par manque de choix nous avons eu un RDV à 4h du mat’ ce qui au final a été probablement mieux) pour le passage de la douane russe effectivement personne ne parlait anglais mais les douanières (toutes des femmes) ont été tout à fait correctes et patientes/aidantes avec nous et le tout a été réglé en une demi heure à tout casser! Il faut aussi ajouter que Chris avait été asse intelligent pour avoir téléchargé la version traduite des papiers à remplir. Merveilleux!

We expected to pass 8 hours at the custom post filling in papers over and over again correcting each mistake in series. In fact what we did is we made a appointment via internet for the sum of 2 Euros which let us going from the waiting area to the border at an designated hour. Chris was smart enough to download the custom form in English which we filled out before hand so when they thrusted the uni-lingual Russian format us we were able to filled it out still however, we made some mistakes but the nightmare of ping-pong of paperwork did not arrive, the custom lady made the changes stamps 100 times and we were done.

Et quelques heures de route après le passage de la frontière nous étions à Saint Petersburg!

2 hours later we were camping in Saint Petersburg!!!!

Quelques centaines de kilomètres et de jours après nous étions à Moscou. Impossible de rater la place rouge (loin d’être vide et il y avait Christovsky!!!!).  La Russie, c’est tout un autre monde : une autre langue, un autre alphabet et personne ne parle anglais. C’est comme ça que plein de confiance nous avons laissé Biscotte près du stade pour prendre le métro direction centre. Pas de problème s’est-on dit !!! On trouve le métro 5 stations sans changement et on y est ! Piece of cake !  Sauf que…  bah ce jour là il y a avait des travaux et que une station plus tard on s’est retrouvé sur le quai avec une jeune femme expliquant en russe qu’il faut prendre cette ligne puis celle là etcetera sauf que nous avions un plan en alphabet latin et que tout dans la réalité est écrit en cyrillique… Ah ah !!!!

More than 600 km later, we bobbed and weaved through Moscow traffic to park in a stadium parking lot north of the center.  An easy walk to the metro and down down down we went, what could go wrong? We jumped into the train that we expected to take us directly to red square. Fail! One station later we were kicked out and explained in polite Russian with a Cyrillic map that we needed to go another way. It doesn’t take a degree in rocket science to manage a metro except our metro map was in roman which doesn’t look like anything like a metro map that the fine hostess showed us. 3 changes later we arrived at our destination a little exhausted but euphoric with success highlighted by the sun shining for the first time in days but not for long!

Publicités

2 réflexions sur “Lost in translation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s